Quelle couleur pour les plaques d’immatriculation ?

Synonyme de pièce d’identité au sein du réseau routier, la plaque d’immatriculation permet d’identifier l’auteur du véhicule. Elle permet également de retrouver des auteurs suite à un cambriolage, etc. Cependant, quelle couleur peut-elle prendre cette plaque d’immatriculation ? Découvrons quelques couleurs d’une plaque d’immatriculation et leur portée dans cet article.

Les plaques d’immatriculation blanches

De base, les véhicules, quasiment toute d’ailleurs sont dotés d’une plaque d’immatriculation blanche de fond avec de caractères noirs. C’est la plaque qui catégorise tous les particuliers. En France et dans beaucoup de pays, les plaques selon le format du système d’immatriculation des véhicules (SIV) sont blanches.

A voir aussi : Pourquoi déclarer la vente d'un véhicule ?

Cependant, pour détacher ou catégoriser certains corps de la masse, plusieurs autres couleurs ont vu le jour. On peut donc observer de ce fait les plaques bleues, vertes, jaunes, rouges, orange, noires… Si une plaque blanche indexe les particuliers, à quoi riment celles vertes et consorts ?

Les plaques d’immatriculation verte

Après la couleur blanche, c’est le tour de vous parler des plaques d’immatriculation vertes. En effet, une plaque verte désigne le corps diplomatique. Ainsi, une plaque verte avec un caractère orange permet de reconnaître le type d’ambassadeur transporté.

A lire aussi : Quelles sont les amendes possibles pour jeune conducteur ?

C pour dire consul, K pour un personnel technique ou administratif, CD pour dire corps diplomatique, etc. Mais il faut reconnaître qu’il s’agit d’une catégorie de personne qui bénéficie d’énormes avantages diplomatiques. Pas de TVA, pas de contrôle technique, jouir d’immunité internationale pour ne citer que ceux-ci.

Les plaques d’immatriculation bleues

Les plaques d’immatriculation bleues, quant à elles font allusion à quoi ? Sous d’autres cieux par exemple, les plaques d’immatriculation bleues symbolisent les véhicules administratifs (ministère, mairie, etc). Cela dit, une plaque bleue porte à la connaissance de tous qu’il s’agit d’un véhicule d’État.

Par contre, sous d’autres cieux également, comme en Europe, les plaques bleues appartiennent à la troupe militaire ; à l’armée de terre stationnée en Allemagne et celles dans les nations frontalières. On les appelle aussi les Forces Françaises Stationnées en Allemagne abrégées FFSA.

Les plaques d’immatriculation rouges

Pour ceux qui l’ignoraient peut-être, les plaques d’immatriculation rouges concernent les véhicules voués à l’exportation. Autrement, des véhicules de transit temporaire qui exonèrent le propriétaire de TVA ainsi que les droits de douanes. En effet, c’est une plaque qui a des contraintes.

Par exemple, sa durée de validité qui n’excède pas six (06) mois d’utilisation. Même pour en détenir une plaque rouge, il faut disposer la déclaration d’exportation d’une part. Et être en mesure de justifier que vous en êtes le propriétaire ou sa provenance. Et même si vous devez en conduire simplement, les conditions vont bien au-delà d’avoir un simple permis de conduire.

vous pourriez aussi aimer