Quelles sont les amendes possibles pour jeune conducteur ?

Les réflexes d’un jeune conducteur ne sont pas les mêmes que ceux d’un ancien. Ainsi, en cas d’infraction, la sanction et l’amende varient. La somme à payer va beaucoup plus dépendre du délit. Découvrez l’amende donnée à un jeune conducteur.

Amende en cas d’excès de vitesse

En cas d’excès de vitesse sur la route, le jeune conducteur est exposé à une amende. Cette dernière varie selon la limitation qui n’est pas respectée.

A découvrir également : Les étapes incontournables pour les formalités administratives lors de l'acquisition d'un véhicule neuf

Excès de vitesse entre 20 et 50 km/h

Si un jeune conducteur effectue un excès de vitesse entre 20 et 50 km/h, il sera sanctionné d’une amende basique de 135 €. Sa valeur minorée peut descendre jusqu’à une somme de 9 € tandis que celle majorée peut aller à plus de 300 €. Pour finir, il fera l’objet d’un retrait de deux points sur son permis si le dépassement est de 20 km.

Pour un excès de vitesse de plus de 30 km/h, le jeune conducteur aura une sanction plus lourde. Il s’agit d’un retrait de trois points du permis suivi de sa suspension durant au moins trois ans.

A voir aussi : Le permis A2 : Tout ce que vous devez savoir pour conduire une moto en toute légalité (préparation au permis de conduire)

Excès de vitesse de plus de 50 km/h

Cet excès est sanctionné par une amende un peu plus conséquente. C’est parce que cette infraction est classée parmi les plus élevées. Le jeune conducteur sera frappé par une amende d’une valeur de plus de 1 000 € brut. Il s’en suivra le retrait de six points de son permis de conduire et sa suspension temporaire.

Amende en cas de non-respect du feu tricolore

Le jeune conducteur, au cours de sa formation, est appelé à respecter les feux tricolores dans la circulation. Le non-respect de ces feux est sanctionné par une amende conformément aux exigences de la loi. Dans une telle situation, il va devoir payer une somme forfaitaire de 135 €. Sa valeur peut être vue à la hausse ou à la baisse selon la période requise pour effectuer le paiement.

Cette infraction peut être notifiée par un radar par un agent de la sécurité routière qui se chargera de vous donner un procès-verbal. Le non-respect des feux tricolores peut, en plus de l’amende, conduire à un retrait allant jusqu’à 4 points.

Amende en cas de mauvais stationnement

Le mauvais stationnement constitue également une infraction qui est punie par une amende. C’est pour cette raison qu’il est très ’important d’avoir sa carte afin de l’éviter. Pour ce cas de figure, l’amende varie selon le degré de l’infraction. Si celui-ci est gênant ou abusif, vous devez payer une somme de 35 €.

Lorsque le stationnement sera jugé dangereux, l’amende va passer à 135 €. L’infraction et le montant vous seront notifiés à travers un courrier de la part de la police.

Amende en cas d’utilisation du téléphone portable au volant

L’utilisation du téléphone portable au volant est une infraction qui peut causer de graves accidents de la route. C’est pour cela qu’elle fait l’objet d’une amende. Si vous êtes un jeune conducteur, il vaut mieux éviter cette pratique.

Pour ce cas de figure, l’amende s’élève à 135 € et quatre points en moins sur le permis de conduire. Toutefois, si vous récidivez dans les trois ans après votre première infraction, le montant va considérablement augmenter et passera à 375 € ainsi que la perte de six points sur votre permis.

Il faut noter que depuis le 22 mai 2020, l’utilisation des écouteurs ou tout autre dispositif connecté à une oreille pendant la conduite est interdite en France sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 135 euros ainsi que la perte de trois points sur son permis.

Amende en cas de conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants

La conduite sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants est un délit qui peut causer de graves accidents de la route. C’est pourquoi les sanctions encourues sont très sévères, surtout pour un jeune conducteur.

Si vous êtes contrôlé avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g/L, vous risquez une amende forfaitaire de 135 € ainsi qu’un retrait de six points sur votre permis de conduire. Si votre taux d’alcoolémie dépasse les 0,8 g/L, vous encourez aussi une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans et une amende pouvant atteindre les 4500 euros en plus du retrait automatique du permis.

En ce qui concerne la consommation de stupéfiants au volant, elle est considérée comme un délit puni par la loi française. Le montant maximal des amendes s’élève à 4500€ pour cette infraction commise par un jeune conducteur. Les sanctions peuvent varier selon le type de stupéfiant consommé et le niveau détectable dans le corps du conducteur.

vous pourriez aussi aimer