Assurance voiture jeune conducteur : les erreurs à éviter

Toute personne qui vient d’obtenir son permis et a acquis sa première voiture est classée dans le profil des jeunes conducteurs. Selon les assureurs automobiles, un jeune conducteur est tout individu dont le permis de conduire n’a pas encore trois années d’existence.

Ou encore, c’est toute personne n’ayant jamais souscrit à une assurance automobile. Pour souscrire à une assurance voiture en tant que jeune conducteur, il y a un certain nombre de directives à suivre pour éviter certaines erreurs communes à tous les ignorants. On vous éclaire davantage dans ce billet.

A lire en complément : Quel est le coût d'une assurance pour vélo électrique ?

Choisir une assurance voiture au hasard sans comparaison

Il existe une multitude d’assureurs présents sur le marché de l’assurance et qui proposent des offres très variées en matière d’assurance voiture. L’erreur à ne pas commettre est donc de ne pas faire une comparaison des formules proposées et de choisir une assurance au hasard. Vous risquez de payer beaucoup trop cher pour une couverture moindre, ou de perdre simplement beaucoup d’argent.

Pour faire un choix d’assurance voiture en toute objectivité, vous devez tenir compte de certains éléments tels que : les garanties, les niveaux de couverture, la franchise, la prime d’assurance, les exclusions de garantie. Il est également nécessaire de prendre en considération la marque, le modèle et l’état de votre voiture pour faire un choix adapté de la formule de votre assurance voiture. La réputation du prestataire est également un critère de comparaison important.

A lire aussi : Comprendre le fonctionnement des tarifs d'Assurance Auto Adaptée

Sachez que depuis 2015, la loi Hamon permet le changement d’assurance voiture dès lors que le contrat a dépassé la date de son premier anniversaire. L’entièreté des formalités incombe au nouveau prestataire, et le coefficient de bonus/malus est conservé d’un assureur à l’autre pour une période de 12 mois, en cas de changement d’assureur. Vous devez tenir compte de ces paramètres, qui vous feront gagner du temps et de l’argent, pour bien choisir votre assureur.

Ne pas déclarer un sinistre ou une résiliation

Pour préserver leur coefficient malus, plusieurs jeunes conducteurs décident de ne pas déclarer un sinistre, qu’il soit responsable ou non. Il faut garder à l’esprit que les assureurs croisent régulièrement leurs données et il est possible de détecter dans un avenir proche, une telle supercherie.

Une non déclaration de sinistre ou de résiliation peut entraîner une radiation de la part de votre assureur actuel, une surprime voire une inscription sur le fichier « noir » des assurances auto.

Ne pas dire l’endroit précis de stationnement

Plusieurs personnes ont pour habitude de mentir sur le lieu de stationnement de leur véhicule, afin de réduire le coût de la prime d’assurance. Selon que votre voiture dorme dans la rue ou sur un parking public, ou dans un garage ou un box, les risques d’endommagement de votre voiture en votre absence ou d’éventuelles dégradations sont variables.

Assurance voiture jeune conducteur les erreurs à éviter

Cela influe nécessairement sur le coût de la prime d’assurance. D’où l’usage de ce mensonge sur l’endroit de stationnement.

Toutefois, vous devez savoir que le lieu de stationnement a un impact assez minime sur le coût de la prime d’assurance. Il est donc plus simple de jouer franc jeu, car vous risquez une surprime ou une augmentation de votre franchise.

Prendre une assurance voiture pour second conducteur quand ce n’est pas le cas

L’une des mauvaises recommandations que les jeunes ont l’habitude de recevoir est de se déclarer en tant que second conducteur même si ce n’est pas le cas. Cette combine, qui fonctionnait à merveille autrefois, n’est plus d’actualité, car les assureurs dénoncent et sanctionnent lourdement ce cas de fraude.

En effet, les jeunes conducteurs qui se déclarent en tant que second conducteur lors de la souscription à une assurance, n’ont pas une prime trop élevée. Nombreux sont les assureurs qui effectuent aujourd’hui des enquêtes de proximité et de voisinage pour vérifier cette déclaration.

S’il s’avère que c’est une combine malhonnête, le jeune conducteur et le proche qui l’a aidé en se déclarant conducteur principal, peuvent subir une sanction lourde, dont une radiation de contrat. Il convient alors de se déclarer auprès de son assureur, conformément à son statut.

Opter pour une formule minimale pour faire des économies

La plupart des jeunes conducteurs ont le réflexe de souscrire à la formule minimale d’assurance afin de réaliser des économies d’argent. En effet, les assureurs proposent à leurs clients trois types de formules : une formule minimale au tiers, une formule intermédiaire tiers plus, et une formule tous risques. La première est celle qui coûte la moins chère, mais qui garantit la responsabilité civile.

Cette formule minimale pour faire des économies fonctionne tant qu’il n’y a pas de problème. Mais lorsque des incidents tels qu’un vol, un incendie, un bris de glace surviennent, l’assuré ne pourra pas bénéficier d’une prise en charge des réparations. Autrement formulé, l’assurance au tiers ne permet pas une en charge des réparations de votre voiture dans le cas d’un sinistre responsable ou sans tiers identifié.

Il est donc nécessaire d’opter pour la formule dont les garanties sont adaptées à vos besoins et à votre voiture. Par exemple, si vous avez une voiture neuve, une assurance tous risques est idéalement celle à laquelle vous devez souscrire. C’est une précaution à prendre, car vous aurez des mauvaises surprises en cas de sinistres.

Voilà quelques erreurs à ne pas commettre pour avoir une expérience de conduite agréable.

vous pourriez aussi aimer