Quelles sont les conditions à remplir pour faire une conduite supervisée ?

Certains candidats à l’examen du permis de conduire peuvent prendre par la conduite supervisée. Ceci dans l’optique d’avoir une meilleure maîtrise de la conduite avant le jour de la pratique.

La loi impose en effet un âge donné pour être autorisé à la conduite supervisée. Cette autorisation s’octroie par l’enseignant de l’auto-école. Ce dernier doit s’assurer que son élève répond à certaines obligations. Pour les connaître, lisez ce qui suit.

A voir aussi : Comment acheter une voiture sans permis sans apport ?

Conditions à remplir par le candidat

Votre examen pratique de conduite est dans quelques mois ou quelques jours ? Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous pouvez faire les cours de conduite supervisée.

Avant son examen pratique

La toute première condition à remplir pour être apte à suivre une conduite supervisée, c’est qu’il faut être âgé au moins de 18 ans. C’est une prescription légale.

Lire également : Quel est le meilleur GPS gratuit ?

Pour une validation de l’inscription, le candidat à la conduite supervisée doit avoir passé avec succès son examen de Code de la route. Ceci est d’autant plus important qu’il doit s’inspirer de ce code pour la conduite pratique.

Il doit aussi avoir suivi au moins 20 heures de formation en cours de conduite auprès d’une auto-école accréditée. Il peut s’agir d’une structure en ligne ou physique. Pour justifier de la formation suivie avec succès, il doit avoir une attestation de formation initiale.

Après un premier échec à la pratique

Vous êtes également autorisés à suivre les cours de conduite supervisée dans d’autres cas.

Si vous êtes un ancien candidat ayant subi une fois déjà l’examen pratique de conduite, mais que celui-ci s’est soldé par un échec, alors vous pouvez suivre ces cours.

Cela vous permettra en effet de vous offrir un renforcement de capacités en pratique pour réussir la prochaine fois.

Toutefois, pour vous accepter, le superviseur doit s’assurer de votre niveau. En bon élève, vous devez posséder un minimum de connaissances théoriques et pratiques dans la conduite.

Conditions à remplir par le superviseur de la conduite

Autant l’élève conducteur doit satisfaire à certaines exigences pour une conduite supervisée, autant celui qui le supervise doit répondre à certaines conditions.

En un premier lieu, ce dernier doit disposer d’un permis de conduire qui date d’au moins 5 ans. Durant cette période, le formateur ne doit pas avoir subi le retrait de ce document ou de son annulation.

L’assureur de l’auto-école doit donner son accord pour couvrir la conduite supervisée. Les formalités pour obtenir cette autorisation reviennent au superviseur ou au responsable de l’auto-école.

Il doit faire parvenir à son assureur une demande d’extension du contrat. Cela permet à l’apprenti conducteur de se voir protégé durant toutes ses manœuvres de conduite au même titre que le propriétaire du véhicule.

Règles à suivre lors de la conduite supervisée

Le candidat à la conduite supervisée et son formateur sont à jour : c’est un bon départ. Cela ne suffit pas tout de même. La conduite proprement dite doit aussi répondre à certaines impositions légales.

L’élève ne prend le volant que sur le territoire français et il ne conduit que sur le réseau routier et autoroutier.

La conduite supervisée peut se faire en outre le jour comme la nuit. La limitation de vitesse doit cependant être respectée ; cela est très important.

vous pourriez aussi aimer