Comment inciter au covoiturage ?

Le covoiturage se démarque par les nombreux avantages qu’il offre. Cependant, le nombre d’usagers qui y a recours est loin d’être l’idéal. Dès lors, il sera question d’inciter plus les usagers à ce mode de transport. Chaque acteur aura donc son rôle à jouer. Si vous vous demandez comment inciter au covoiturage, voici quelques idées utiles.

Soutenir le covoiturage comme dans la Loire

Les avantages offerts par le covoiturage sont nombreux. C’est un mode de transport qui permet d’éviter en partie les retards en entreprise, car les trafics sont décongestionnés. De même, il est utile pour réduire l’empreinte carbone des usagers en limitant l’émission des gaz à effet de serre.

A découvrir également : Les avis des internautes sur le forum assurance auto au km

Une manière d’inciter les gens à covoiturer sera par exemple de soutenir l’idée comme c’est le cas dans la Loire. Sur place, le réseau de transport Aléop et Mobicoop versent une compensation au conducteur en fonction du nombre de personnes transportées.

Lorsque vous parcourez plus de 2 kilomètres et moins de 20 km, vous percevez une indemnité de 2 euros par passager covoituré. Au-delà de cette distance, vous percevez en tant que conducteur 0,1 euro par kilomètre parcouru et par personne transportée. Il s’agit donc d’une mesure d’incitation qui peut bien être élargie à d’autres départements.

Lire également : Les meilleures assurances auto adaptées aux conducteurs débutants ou expérimentés

Organiser des navettes d’entreprise

Lorsque vous êtes un chef d’entreprise, l’empreinte carbone de vos employés sera énorme si chacun doit se rendre à son service à bord de son propre véhicule. Bien que cela puisse constituer un investissement supplémentaire, vous pouvez mettre à leur disposition un moyen de transport collectif.

Cela permettra de réduire considérablement dans un premier temps les retards par exemple, les pollutions également. Pour finir, les navettes d’entreprise sont utiles pour assainir les relations entre les employés.

Inciter par une éducation collective

Il est possible d’inciter les usagers à privilégier le covoiturage en mettant en avant les avantages liés à ce mode de transport. Aujourd’hui, de nombreux moyens de communication existent pour atteindre les cibles même les moins évidentes. Il s’agit entre autres des panneaux publicitaires, des réseaux sociaux, la radio, la télévision, pour ne citer que ceux-là.

Il faudra donc organiser des séances de sensibilisation pour attirer l’attention des usagers sur les économies qu’ils peuvent réaliser avec ce mode de transport. La plupart des gens sont particulièrement mieux impliqués lorsqu’ils ont conscience d’être utiles. En attirant leur attention sur le bienfait social et environnemental du covoiturage, il y a plus de chances de recenser de nouveaux adeptes.

Éliminer certains freins du covoiturage

Si le covoiturage tarde à prendre son envol, c’est en partie à cause de certains freins qui lui sont inhérents. De ce fait, il faudra mettre en avant le fait que le covoiturage est un choix libre. Le conducteur n’est pas forcément imposé. Il est possible de covoiturer avec un proche avec qui vous vivez.

Du moment où vous partagez les frais de route, il s’agit d’un covoiturage. De même, certains sites mettant en relation les conducteurs et les passagers, sont payants. Ce sont autant de freins sur lesquels agir pour encourager le covoiturage.

Mettre en place des incitations financières

Au-delà de la liberté de choix, l’incitation financière est un autre levier efficace pour encourager le covoiturage. Effectivement, il s’agit d’un moyen concret et immédiat de motiver les conducteurs à partager leur trajet avec d’autres personnes.

Certains pays ont mis en place des mesures incitatives comme la réduction du coût du péage autoroutier pour les voitures transportant au moins trois passagers ou encore la mise en place de zones prioritaires réservées aux covoitureurs lors des heures de pointe. De même, dans certains cas, une prime peut être versée aux employés qui adoptent le covoiturage.

Ces mesures doivent être suffisamment attractives pour inciter les conducteurs à changer leurs habitudes et ainsi rendre le système viable. Il faut aussi mettre en avant que le partage des frais permet non seulement d’économiser sur le coût du carburant mais aussi sur l’usure du véhicule.

Si les incitations financières sont importantes pour encourager cette pratique écologique et économique, il ne faudrait pas oublier tous les autres bénéfices que cela apporte tels qu’une diminution drastique des émissions polluantes ou encore un allégement significatif du trafic routier.

Utiliser des plateformes de covoiturage en ligne

Au-delà des incitations financières, l’utilisation de plateformes en ligne dédiées au covoiturage est un autre moyen efficace pour encourager cette pratique. Grâce à ces plateformes présentant des fonctions de recherche et d’organisation, pensez à bien utiliser les systèmes d’évaluation permettant aux conducteurs et aux passagers de partager leurs expériences mutuelles par rapport à leurs précédentes rencontres.

Certains sites proposent aussi une assurance gratuite (ou payante) couvrant tous types d’accidents possibles pendant le transport mutualisé afin que chaque utilisateur puisse être rassuré quant à sa sécurité.

Cet outil moderne facilite grandement la mise en relation entre particuliers désirant partager un trajet tout en faisant preuve de prudence grâce aux fonctionnalités proposées par ces différents services web spécialisés dans ce domaine.

Dans cette nouvelle ère numérique, les plateformes en ligne sont devenues un élément clé pour promouvoir le covoiturage en offrant des solutions adaptées aux besoins spécifiques de chaque utilisateur.

vous pourriez aussi aimer