Débrider son vélo à assistance électrique, est-ce légal ?

Le vélo à assistance électrique est devenu une alternative plus populaire aujourd’hui. Ce vélo est doté d’une limitation de vitesse. Cependant, certains cyclistes cherchent à augmenter la puissance et la vitesse de leur vélo en le débridant. Dans cet article, il vous est expliqué s’il est légal de débrider son vélo à assistance électrique.

Le débridage d’un vélo à assistance électrique : qu’est-ce que c’est ?

Le débridage d’un vélo électrique consiste à modifier la programmation du moteur pour augmenter sa puissance et sa vitesse maximale. Cela se fait en retirant la bride pour supprimer la limitation de vitesse à 25 km/h. Débrider le vélo électrique, c’est donc libérer la puissance du moteur pour lui permettre de bénéficier d’un niveau de puissance élevé. Le vélo cycliste peut de ce fait rouler plus vite et profiter de son vélo au-delà de sa puissance d’origine. Cela peut également compromettre la sécurité et la fiabilité du vélo.

A voir aussi : La comparaison des meilleures motos Supermotard de 2021

Règles et normes en matière de puissance des vélos à assistance électrique

La plupart des pays ont des réglementations en matière de puissance maximale pour les vélos à assistance électrique. En Europe, par exemple, la puissance maximale est limitée à 250 watts et la vitesse maximale à 25 km/h. Par contre, aux États-Unis, la puissance maximale est limitée à 750 watts et la vitesse maximale à 32 km/h.

Légalité et risques et les dangers liés au débridage

Le principal avantage du débridage est d’augmenter la puissance et la vitesse maximale du vélo électrique. Cela peut être pratique pour les cyclistes expérimentés qui souhaitent atteindre des vitesses plus élevées. Cependant, cela peut compromettre la sécurité et la fiabilité du vélo, ce qui peut entraîner des accidents. De plus, débrider votre moto électrique peut annuler la garantie du vélo. Cela est illégal dans de nombreux pays.

A lire aussi : C'est quoi un traitement Nikasil ?

Le débridage augmente la vitesse maximale du vélo électrique au-delà de ce que le cadre, les freins et les pneus ont été conçus pour supporter. Cela peut compromettre la sécurité du cycliste. Débrider votre VAE réduit la durée de vie du moteur et de la batterie. En pratique, un vélo à assistance électrique ne dépasse pas 25 km/h. Le débridage sollicite donc au maximum la batterie et le moteur qui s’épuisent rapidement. En dehors du moteur et de la batterie, la plupart des composants des vélos électriques sont également susceptibles de se détériorer rapidement. Les chaînes, par exemple, ne sont plus assez solides pour résister à plus de 25 km/h. De plus, débridé le vélo électrique annule la garantie du vélo.

Les sanctions en cas de débridage d’un vélo électrique

Une loi créée en 2019 stipule que débrider un vélo électrique est considéré comme un délit et une pratique à haut risque. Ces vélos n’offrent plus aucune sécurité lorsqu’ils roulent à une vitesse supérieure à 25 km/h (vitesse normale pour tous les types de vélos électriques).  En France, un cycliste qui démonte son vélo risque jusqu’à un an de prison et 30 000 euros d’amende. Il risque la confiscation de son vélo et la résiliation de son assurance en cas d’accident. Le débridage peut être illégal dans de nombreuses pays et entraîner des sanctions.

Les avantages et inconvénients du débridage d’un vélo à assistance électrique

Les avantages du débridage peuvent sembler évidents : une vitesse plus élevée et donc un gain de temps sur ses trajets quotidiens. Il est aussi possible d’aller plus loin sans avoir à recharger la batterie, ce qui peut s’avérer utile pour les longs voyages. Ces avantages ne doivent pas faire oublier les inconvénients.

Le premier problème lié au débridage est que le vélo perd en sécurité. La limite de vitesse des 25 km/h a été mise en place dans l’intérêt des cyclistes eux-mêmes. Au-delà de cette limite, le risque d’accident augmente considérablement et il devient difficile de contrôler son vélo à haute vitesse.

Lorsque vous modifiez votre vélo électrique pour qu’il puisse rouler à une vitesse supérieure, vous risquez d’annuler la garantie constructeur. En cas de panne ou de dommage survenu après la modification du système électrique du vélo électrique débridé, il sera impossible de se retourner vers le fabricant ou le magasin où vous avez acheté votre vélo pour obtenir une réparation ou un remplacement sous garantie.

Même si cela n’est pas illégal partout dans le monde, d’autres pays ont aussi mis en place des réglementations strictes interdisant le fait de modifier son propre équipement. Si vous voyagez avec un vélo électrique débridé à l’étranger et qu’il est saisi par les autorités locales, vous pouvez être pénalisé financièrement voire encourir des poursuites pénales locales selon leur législation respective.

Bien que le débridage puisse sembler tentant pour certains cyclistes, ses risques sont trop importants pour justifier une telle pratique. Il est préférable de respecter la réglementation en vigueur et d’utiliser un vélo électrique selon les normes fixées par l’Union Européenne et votre pays. C’est un moyen écologique, économique et pratique de se déplacer au quotidien sans mettre sa vie ou celle des autres en danger.

Les alternatives légales pour améliorer les performances de son vélo électrique

Si débrider son vélo électrique n’est pas légal, il existe toutefois des alternatives pour améliorer les performances de votre bicyclette. Changer la batterie peut être une solution intéressante. Les batteries plus modernes sont souvent plus performantes et ont une capacité supérieure à celle d’origine, ce qui permettra au cycliste de parcourir des distances plus importantes.

Une autre option est de simplement changer le moteur du vélo électrique. Il y a plusieurs entreprises qui offrent des kits compatibles avec différents modèles de vélos électriques afin d’améliorer leur puissance et leur vitesse sans violer aucune réglementation en vigueur.

Vous devez comprendre les risques et conséquences légales qui peuvent en découler. Il existe des alternatives pour améliorer la performance du vélo électrique sans violer aucune réglementation, tout en garantissant la sécurité du cycliste.

vous pourriez aussi aimer