Les limites de la personnalisation des plaques d’immatriculation

Voyez-vous des plaques un peu différentes en circulation ? Voulez-vous aussi avoir une plaque personnalisée ? Si c’est le cas, vous devez vous renseigner sur la réglementation relative à de telles utilisations. On vous en dit un peu plus dans cet article.

La réglementation sur les plaques d’immatriculation personnalisées

En France, les caractéristiques et les modes de pose des plaques d’immatriculation sur les véhicules sont régis par l’arrêté du 9 février 2009. Cet arrêté définit clairement les critères que doit respecter une plaque homologuée par la France. Les plaques sont normalement constituées de trois parties que sont : l’Eurobande, l’identifiant territorial et le fond blanc comportant le numéro. Le cadre des immatriculations personnalisées est aussi encadré.

A lire en complément : 9 faits étonnants sur la chevy impala 1967 de dean winchester et le monde surnaturel

Les critères à respecter pour une plaque d’immatriculation personnalisée légale

Les critères sont assez contraignants, mais pratiques pour un design épuré.

Ce que vous pouvez faire

Pour ces types de plaques, on autorise le changement de la police d’écriture. Par contre, toutes les polices d’écriture ne sont pas admises. Le format choisi doit nécessairement être approuvé par le règlement. Les formats de type antique ou bâton sont acceptés. La loi permet aux conducteurs de décider du logo de la région ainsi que du numéro du département qui doit être affiché sur la plage. Vous avez donc la possibilité de garder ces informations ou de les modifier si vous changez de régions d’habitations.

A lire également : Pourquoi choisir Ornikar comme auto-école en ligne ?

Les propriétaires de véhicules peuvent écrire un petit message sous le numéro d’immatriculation. Ce message est séparé du numéro par un trait ou bossage clairement visible. Vous pourrez donc laisser court à votre imagination, pourvu que la place suffise. Le changement du matériau est aussi autorisé. On choisit seulement entre le plexiglas et l’aluminium.

Ce que vous ne pouvez pas faire

D’abord, il est clairement interdit de toucher au numéro de la plaque d’immatriculation. Vous ne devez pas changer la place des caractères ni les remplacer par d’autres. La seule chose possible est le changement de la police. Sur votre plaque, vous n’avez pas le droit de toucher à la bande latérale gauche de votre plaque. C’est la partie où on retrouve la lettre qui désigne le pays d’immatriculation (F pour la France). On y retrouve également le logo de l’Union européenne. Ce sont deux informations capitales qu’il est fortement interdit de toucher.

Vous êtes fortement limité dans le choix des couleurs. C’est pourtant un critère important pour réussir les designs ! On autorise uniquement les véhicules de collections à utiliser un fond de couleur noir. Les fonds orange et verts sont réservés pour les voitures diplomatiques. Pour presque tout le reste, il faut scrupuleusement un fond blanc. Certaines combinaisons ne sont pas autorisées.

Les avantages et les inconvénients des plaques d’immatriculation personnalisées

Les plaques d’immatriculation personnalisées présentent plusieurs avantages. D’abord, elles vous permettent de révéler votre créativité et de mettre l’accent sur certaines de vos préférences. C’est une façon de se démarquer du reste des automobilistes. Aussi, les plaques d’immatriculation personnalisées permettent d’augmenter la valeur des véhicules. En effet, personne d’autre ne peut copier votre plaque. Vous pourriez donc vous en servir dans la négociation d’une vente.

La personnalisation des plaques ne présente pratiquement pas d’inconvénients. On soulignera le fait que vous pourrez plus passer facilement inaperçu ; on a parfois besoin de discrétion. Aussi, c’est une plaque qui coûte cher, plus de 2 000 € pour avoir une seule plaque d’immatriculation personnalisé.

vous pourriez aussi aimer